Published On: ven, Juin 14th, 2019

Il était une fois Hassan Benchaâ à El-Jadida

Share This
Tags

Par Mustapha Jmahri–

Hassan Benchaâ est né à Tadla en 1926 où son père était greffier au tribunal puis à la chambre de commerce. La famille déménagea à El Jadida, rue Pasteur, quand le père devint traducteur public auprès du pacha. Hassan a fait ses études à Bordeaux et c’est là qu’il aima le football et joua avec le club des Girondins de la même ville. C’est également en France, à Loches en Touraine, où il fit la connaissance de sa future épouse, Louisette, née à Tours.

De retour à El Jadida il enseigna, dans les années 50 et 60, d’abord au collège Chouaïb Doukkali dirigé alors par M. Poli puis, dans un second temps, il fut nommé professeur d’arabe dialectal au lycée ibn Khaldoun. Il créa avec Belarbi-Bacle l’équipe de football le Difaâ. Il coordonna également la cellule locale du Parti communiste marocain. Son adhésion au dit parti comme celle de ses autres camarades n’avait pas de raison idéologique mais se justifiait par le fait que ce parti défendait l’indépendance du Maroc et de l’Algérie.

Hassan quitta le Maroc en 1961 pour la France où il continua sa carrière comme professeur de philosophie à Blois et l’acheva à la Rochelle.

En famille, Hassan parlait beaucoup d’El Jadida-Mazagan où il a été membre fondateur de l’équipe du Difaâ, avec son autre ami, fondateur aussi, Belarbi Bacle. Installé en France, Hassan conserva, pendant un certain temps, des liens avec ses anciens collègues professeurs ainsi qu’avec ses anciens élèves. Aujourd’hui âgé de 92 ans, il vit à la Rochelle.

 

jmahrim@yahoo.fr

(Source : Témoignage de Jamil Benchaâ, neveu d’Hassan, résident à Toulouse, le 24 avril 2019)

 

About the Author

-

laissez un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>