Published On: ven, juin 8th, 2018

Institut Français: Compte-rendu des Nuits du Ramadan

Share This
Tags

                                       El Jadida, vendredi 25 mai 2018gh

             Pour cette édition 2018 des Nuits du Ramadan, les Jdidis avaient largement répondu à l’appel ce vendredi 25 mai. Et pour cause, Oum, l’artiste marocaine tant attendue de la soirée, a fait vibrer le cœur de la ville avec son nouvel album Zarabi. Elle y explore, avec sa voix profonde, son héritage culturel qu’elle teinte de soul, jazz et de rythmes gnaoua et hassani dans lesquels ses origines sahraouies trouvent écho. Véritable ambassadrice du patrimoine culturel marocain, la foule en liesse s’est laissée envoûter par le rythme entraînant des percussions et les notes mélodieuses de la trompette et de l’oud. Face à la scène illuminée aux couleurs de l’édition du Festival, la jeunesse dansait et chantait d’une même voix avec l’artiste. Oum n’a pas non plus manqué à l’exercice des dédicaces effectué avec beaucoup de naturel et de plaisir. Les fans s’étaient réunis en masse pour rencontrer l’artiste.

Maghrib Soul Band, le second groupe à fouler la scène jdidi, était tout autant attendu. Ce jeune groupe local sait mélanger à la perfection les genres par des combinaisons musicales de différents styles issues notamment du répertoire traditionnel marocain. La jeune chanteuse entourée de ses cinq musiciens ont su faire bouger le public venu soutenir leurs amis. Jusqu’au bout de la nuit, l’ambiance est restée toujours aussi festive et conviviale.

ok

Compte-rendu des Nuits du Ramadan

El Jadida, samedi 26 mai 2018

Le groupe soudanais Alsarah & The Nubatones a rassemblé plus de 2800 Jdidis ce samedi 26 mai. Leur musique traditionnelle de Nubie à la croisée d’influences est-africaines et arabes n’a pas manqué d’éveiller la curiosité des spectateurs. Timidement d’abord, le public s’est laissé entraîner par ce mélange de sonorités qui ne leur est pas coutumier. L’ambiance est ensuite devenue beaucoup plus festive lorsque la jeunesse jdidi a enflammé la foule en dansant joyeusement. La chanteuse Alsarah a su ainsi conquérir son audience et l’a remerciée en jouant une chanson supplémentaire.

La chanteuse locale Soukaina Fahsi a enfin clôturé cette édition 2018 du Festival des Nuits du Ramadan à El Jadida. Appelée par le public avant même qu’elle ne monte sur scène, cette artiste très appréciée dans la ville est reconnue pour son talent de chanteuse. Le Festival s’est terminé sur une note douce, celle de la mélodie tranquille des guitares et du piano imprégnée d’autres genres musicaux, comme le fado, le batuku et le funana.

Une édition réussie, cette année encore, qui a mis la femme africaine à l’honneur, célébrée par le public jdidi. La présence des autorités locales et des forces de l’ordre ont assuré l’éclat de ce festival.

 

 

About the Author

-

laissez un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>