Published On: jeu, avr 19th, 2018

Petits souvenirs de Mme Pauline Poli à El Jadida

Share This
Tags

Par Mustapha Jmahri (écrivain)—dd

Mme Pauline Poli, née Meyere, est l’épouse de l’ancien directeur de l’Ecole des fils de notables de Mazagan-El Jadida M. Félix Poli. Ce dernier était une personnalité connue dans la ville notamment par la génération des Jdidis des années 1940 et 1950. Il y a quelques années, j’avais reçu de Mme Poli deux ou trois lettres où elle évoquait son séjour à El Jadida. Voici l’essentiel de ses souvenirs :

«  Je suis arrivée à El Jadida en 1936, il y avait alors une école professionnelle pour les garçons marocains comprenant deux ateliers de forge avec M. Lugherini comme maitre et un atelier de menuiserie dirigé par M. Mangeot. Il existait aussi des cours de dessin. Quant aux cours de français, ils étaient assurés par M. Poli. Pour l’étude du Coran il y avait plusieurs maitres appelés Taleb.

Mon mari, Félix Poli, a créé l’Ecole des fils de notables dont il devint directeur. L’école se trouvait près de derb Khatib où existait d’ailleurs la maison des Khatib. L’établissement fut par la suite agrandi en 1953 pour devenir le collège Chouaib Doukkali. À cette époque, en plus du Coran, il y avait des cours d’arabe classique oral et c’était Si Hennioui qui en était le professeur ainsi que Si Ahmed El-Hattab dont le père était l’imam de la mosquée de la cité portugaise.

Mon mari parlait et écrivait l’arabe puisqu’il avait fait des études d’arabe classique à Rabat. Il a été décoré de la médaille d’argent d’officier d’académie le 23 juin 1952 pour la direction de l’école des notables. Il a eu ensuite le Wissam alaouite octroyé à Rabat en date du 8 mai 1953.

Mon mari est resté directeur de cette école jusqu’à sa retraite en 1963. C’est Si Ahmed El-Hattab, professeur d’arabe classique et littéraire, qui a succédé à mon mari à la tête du collège Chouaib Doukkali. C’était un grand ami et nous avions d’ailleurs assisté à son mariage à Casablanca.  Malheureusement Si El-Hattab est décédé en 1’an 1964 ou 1965 dans un accident d’auto en rentrant de nuit de Khémis Zemamra. Nous en avons eu beaucoup de peine».

 

jmahrim@yahoo.fr

 

Légende photo : Si Ahmed El Hattab, Félix Poli, khalifa Belmamoun et Pauline Poli

About the Author

-

Displaying 1 Comments
Have Your Say
  1. Bazwi Lafhal dit :

    Quel beau souvenir qui me chauffe le coeur de revoir les traits de l’épouse du créateur de cette belle école des notables de Monsieur Poli, un grand monument au coeur de notre mémoire, qui nous fait retourner à notre enfance dorée par le savoir que les profs français nous imprégnaient, pour toute notre vie entière. Merci pour l’équipe et l’ensemble des activistes dans la réanimatios des liens humains d’antan, de la belle époque. Revoir ces visages, nous donnent l’envie d’en vivre encore plus longtemps, que pour tout revoir les mêmes visages d’un beau passé de notre enfance bercée par ces brillants maîtres et maîtresses d’école.

laissez un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>